Celui qui n'aimait pas lire

Publié le par isa1977

 
Titre : Celui qui n'aimait pas lire
Auteur : Mikaël Olivier
Editions : De La Martinière
 
Quatrième de couverture
Imaginez... 
La fin du cours vient de sonner.
"Pour la semaine prochaine, dit la prof de français, vous ne lirez pas le chapitre 9. Il est interdit de finir le livre, ni même de le continuer. C'est bien compris?(Là, les élèves soupirent.) Et surtout : interdiction d'en faire un résumé."
Peine perdue... Trois heures plus tard, en rentrant du travail, les parents trouvent leur progéniture en train de lire avant même d'avoir fini de regarder la télé !
"Montre-moi tes dessins animés ! gronde le père. Et ta série américaine, tu l'as finie au moins? C'était pour demain, je crois? Je te préviens, si tu continues comme ça, tu passeras ton week-end devant la télé jusqu'à ce que tu aies tout vu !" Parfois, je me dis qu'il suffirait d'interdire les livres aux enfants pour leur donner envie de lire...
 
Qu'est ce que j'en pense?
 
Les premières choses qui m’ont attirée chez ce livre sont sa couverture et son titre.
Je voulais vraiment le lire et je n’ai pas été déçue. 
J’ai passé un très bon moment en compagnie de cette petite merveille.
C’est vraiment très agréable de pouvoir suivre la vie de l’auteur de son enfance, son adolescence à l’âge adulte : on découvre un Mikaël Ollivier qui n’aimait pas du tout la lecture pendant son enfance et qui a appris à aimer les livres. J’ai vraiment eu l’impression d’entrer dans les confidences de l’écrivain.
J’ai beaucoup apprécié aussi toutes les références littéraires qui ont été citées dans cette œuvre. L’auteur a été jusqu'à me donner envie de découvrir certains des ouvrages dont il a parlé dans ses écrits.

Publié dans Jeunesse, Autobiographie

Commenter cet article

pyrausta 07/03/2011 10:09

découverte de ce livre.Le thème me rappelle un peu "Chagrin d'école" de Pennac