Alkemilla (Nicole Charles)

Publié le par isa1977

Aurore découvre, sur l’orgue de parfumeur de son grand-père, une petite fiole inconnue… L’attirance est trop forte?! La jeune fille se retrouve transportée sur une planète à hautes connaissances magiques et truffée de « trous de vers ».
Une mission périlleuse programmée par des prophéties lui fait rencontrer une licorne, des abeilles impertinentes, une dragonne rimailleuse, des chevaliers, des gardiens des sens, des enfants aux yeux violets et un grand maître magicien?!
Jamais elle n’aurait imaginé cette fabuleuse aventure avant de dénicher cette fiole enchantée?!

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Quand j’ai choisi ce roman dans le catalogue des Editions Persée, ça faisait un moment qu’il me faisait de l’œil. Il faut dire que sa quatrième de couverture est très tentante et nous donne envie d’en savoir plus.

 

Quand il est arrivé dans ma BAL, j’avais donc hâte de le commencer.

J’ai beaucoup aimé les deux photos qu’on peut trouver au début du roman car elles nous permettent de nous représenter ce monde imaginaire.

Et puis cette petite phrase qu’on peut retrouver avant le prologue m’a complètement conquise.

 

Les parfums s’expriment en 3 notes

La note de fond

La note de coeur

La note de tête

 

Passons maintenant à l’histoire qui m’a emballée dès le prologue. Au départ, c’est un plaisir d’apprendre à connaître Aurore et son papini et je les ai trouvés très attachants. J’ai aimé partager l’attirance que notre héroïne ressent pour le travail de son papini.

Un peu à la fois, on rentre dans un univers magique rempli de créatures imaginaires qui nous font toutes plus rêver les une que les autres. D’ailleurs, j’ai été complètement sous le charme des chats-fés que je trouve très bien imaginés.

 

Malheureusement, l’enchantement n’a pas duré et mon avis est assez mitigé car il y a tellement de personnages quand on avance dans ce roman que j’ai eu beaucoup de difficulté à m’attacher à Aurore. Je me suis même retrouvée perdue à certains moments entre les Mages et les Seigneurs. Je trouve dommage que les personnages n’aient pas été plus exploités.

 

Par contre, j'ai adoré les descriptions du monde de Candélia et son côté féérique qui m'a complètement conquise.

L’auteure fait également des pointes d’humour que j’ai beaucoup appréciées.

 

En bref, comme vous pouvez le voir mon avis est assez mitigé car l’univers imaginé par l’auteure est vraiment très original mais c’est dommage que les personnages soient si peu exploités.

 

Je tiens à remercier les Editions Persée pour cette découverte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article