Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme (Stefan Zweig)

Publié le par isa1977

                                               http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv36851664.jpg

Scandale dans une pension de famille "comme il faut" sur la Côte d'Azur au début du siècle: Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune qui pourtant n'avait passé par là qu'une journée...

Seul le narrateur tente de comprendre "cette créature sans moralité", avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Quand j’ai découvert ce bouquin, il y a plus au moins un mois, j’ai lu la quatrième de couverture et j’ai eu envie de le lire. Je l’ai donc mis en réservation à la bibliothèque. Quand il y est arrivé et que je l’ai eu entre les mains, la couverture m’a fait un peu peur, je me suis demandée si, finalement, je n’allais pas m’ennuyer un peu. Et bien non, je ne me suis lassée à aucun moment de ce roman et je l’ai même dévoré.

 

"Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme" est un livre très court et très agréable à lire. Je ne connaissais pas du tout l’auteur et son style poétique et entraînant m’a beaucoup plu.

 

Cette façon de faire raconter l’histoire par Mme C. en utilisant le  « je » fait passer beaucoup d’émotions et on se met directement dans la peau de cette femme que j’ai trouvée fascinante. Quand la dame commence à raconter son lourd secret, on comprend directement le pourquoi du titre de ce roman et on se demande ce qui va lui arriver et comment tout ça va se terminer pour elle. On a envie d’en savoir toujours plus.

 

Ce bouquin m’a juste semblé un peu long au moment où ou Mme C. nous parle des mains des joueurs au Casino. J’ai trouvé qu’il y avait trop de descriptions dans ce passage et qu’il aurait pu être passé beaucoup plus vite.

 

Cette œuvre ne dure qu’une journée mais elle nous fait prendre conscience que, dès fois, en 24 heures il peut se passer beaucoup de choses qui peuvent changer une vie.

 

En bref, si vous voulez découvrir ce qui se passe pendant Vingt-quatre heures dans la vie de Mme C, je vous recommande de lire ce roman.

Publié dans Classique

Commenter cet article

Laeti (histoires-de-livres) 26/04/2012 14:03


Je l'ai dans ma pile. Tu me donnes envie de l'en sortir. Je vois que tu découvres Zweig. Tu verras qu'il a écrit beaucoup de grands succès.

isa1977 26/04/2012 18:55



Je ne peux que te conseiller de l'en sortir :) Je découvrirai ces succès un peu à la fois alors :)



Hylyirio 25/04/2012 21:37


Pour le coup, je ne suis pas trop emballée par ce livre :(


Le résumé me rebute presque à lui seul...


bisous ma belle

isa1977 26/04/2012 10:00



Ha bah en même temps, heureusement qu'on a aussi des livres qui ne nous tentent pas, sinon on ne serait plus où donner de la tête :))


Bisous ma belle



A S K ! 25/04/2012 20:47


J'aime ton avis ! Et je suis d'accord pour la description des mains du joueurs, même si d'une certaine façon ça m'a aussi plu, de part l'importance des détails. Finalement, tu as vu que tu as
bien fait de le lire hein (a) Puis, la plume de l'auteur est franchement très jolie :)

isa1977 26/04/2012 10:01



Merci :) Oui en effet, j'ai bien fait de le lire et c'est vrai que la plume de l'auteur est jolie :)