Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

4 articles avec dark ambiance

Visions nocturnes (Nathalie Siwek)

Publié le par isa1977

http://imageshack.us/a/img266/8034/visionsnocturnes.jpg

 

 

Lulubelle subit régulièrement les moqueries de ses camarades de classe. Pour échapper à sa solitude et sa condition de souffre-douleur, elle s’est inventé une amie imaginaire, Faustine. Mais cette dernière s’avère bien réelle, et n’hésite pas à employer la manière forte pour se venger de ceux qui ont le malheur de s’en prendre à sa copine.

Prudence se met à rêver chaque nuit de ces deux étranges fillettes et voit défiler leur vie comme un film. Elle découvre qu’elles ont un lien direct avec la mort de plusieurs gamines dont les meurtres d’une cruauté inouïe n’ont jamais été résolus.

En enquêtant sur cette affaire criminelle qui a débuté dans les années soixante-dix et tout en mettant ses dons de voyance à contribution, la jeune femme va plonger dans l’horreur où fantômes et sorcières vont se croiser dans un bain de sang.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 Quand les Editions Persée ont proposé « Visions nocturnes » en partenariat sur Dark Ambiance, j’avoue que j’ai été directement attirée par la quatrième de couverture de ce roman qui est très fidèle à l’histoire.

 

Pour commencer, je ne peux pas m’empêcher de vous parler de la magnifique couverture de ce bouquin qui reflète à merveille l’histoire.

 

Dès les premières pages, j’ai été captivée par ce livre et j’ai eu beaucoup de mal à le reposer tellement l’écriture de Nathalie Siwek est fluide et entraînante.

 

L’histoire est très originale. J’ai adoré ce mélange de fantastique et de policier.

Au départ, on apprend à connaître nos deux héroïnes principales et on se pose des questions sur ce qui va les réunir.

Mais très vite tout commence à prendre forme pour notre plus grand plaisir et on assiste à des révélations très surprenantes.

Au niveau de l’intrigue, on assiste à de nombreux rebondissements et plus on avance dans l’histoire plus on sent monter la tension.

 

J’ai adoré l’alternance entre le point de vue de Lulubelle et celui de Prudence. Ca nous permet de nous sentir encore plus proche de nos deux protagonistes.

 

Au niveau des personnages, j’ai eu un gros coup de cœur pour Lulubelle. J’ai ressenti beaucoup de tristesse pour elle et j’ai eu envie de la protéger. Malgré toutes les galères qu’il lui arrive, je l’ai trouvée très courageuse.

Quant à son amie imaginaire, je l’ai trouvé très détestable au départ mais au fil de l’histoire tout s’explique et j’ai eu pitié d’elle.

J’ai beaucoup apprécié Prudence qui apporte une note très agréable à ce roman avec ses rêves et ses dons de voyance passionnants.

Les autres personnages ont également une grande importance dans l’histoire et ils sont tous aussi bien travaillés que nos protagonistes principaux.

 

En bref, j’ai passé un très bon moment avec « Visions nocturnes » et, si vous aimez les romans qui mélangent fantastique et policier, je ne peux que vous conseiller de le découvrir de toute urgence.

 

Je tiens à remercier les Editions Persée et Dark Ambiance pour cette magnifique découverte.

Publié dans Dark Ambiance, Fantasy

Partager cet article

Repost 0

Bras de fer (Jérôme Bourgine)

Publié le par isa1977

http://img607.imageshack.us/img607/4002/brasdefer.jpg

 

De part et d'autre du bras de fer, il y a le fils et le père.

 Le fils, Julian. 18 ans, champion de natation et amoureux de Leïla.

 

Le père, Louis. Ouvrier syndicaliste, mutique, forgé dans l'acier. 
Et puis il y a l'accident de moto. Fini la natation, fini la "vie normale", fini aussi les bras de fer avec le père. Julian a tout perdu, croit-il.
Tout sauf Leïla.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Quand j’ai vu que les Editions Sarbacane proposaient « Bras de fer » sur Dark Ambiance, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et la quatrième de couverture très intrigante m’a donné envie d’en savoir plus sur ce roman.

 

Je suis ravie d’avoir tenté l’expérience car j’ai eu un gros coup de cœur pour ce bouquin qui est bourré d’émotions.

 

Le style de l’auteur est simple, fluide et très entraînant.

Dès le début, on se retrouve plongé dans l’univers de Julian et de Leila et, il est impossible de lâcher ce bouquin tellement il est prenant.

 

En lisant la quatrième de couverture, on pense qu’on va se retrouver avec une histoire d’handicap mais, dans ce roman l’auteur nous parle également de l’enfer de la drogue et j’ai trouvé qu’il avait vraiment su aborder ce thème avec brio.

 

C’est justement ce thème et la façon dont il est exploité qui m’ont fait tant aimer ce roman car, au plus j’avançais dans les pages, au plus je pensais à une personne de ma famille qui m’est très chère et qui, à un certain moment,  n’était pas loin de tomber dans l’enfer de la drogue comme Julian.

 

Au niveau des personnages, je trouve que Jérôme Bourgine a su rendre nos deux protagonistes principaux très attachants. On a l’impression de les connaître et de tout savoir sur eux.

J’ai eu un gros coup de cœur pour Leila car je l’ai trouvé très courageuse et j’ai été très touchée par sa façon de soutenir Julian et de tout lui pardonner car je ne sais pas si à se place j’aurais réussi à pardonner et à tenir le coup.

Julian m’a également beaucoup attirée, tout au long de sa descente, j’ai eu envie de le voir s’en sortir et de le secouer.

Le père de Julian a aussi son côté attachant car on sent qu’il aime son fils mais qu’il a du mal à montrer ses sentiments.

Par contre, j’aurais aimé apprendre à connaître un peu plus Kurt, le voisin aveugle.


 En bref, j’ai adoré ce roman qui m’a fait passer du rire à l’inquiétude et je ne peux que vous conseiller de le découvrir surtout si vous aimez les histoires réalistes et poignantes.

 

Je tiens à remercier les Editions Sarbacane et Dark Ambiance pour cette très belle découverte.

 

http://hylyirio.files.wordpress.com/2012/11/image39.png?w=640

 

Comme ce livre est un coup de coeur je le fais rentrer dans le cadre du "Challenge Lire en thème" organisé par mon amie Hylyirio.


Partager cet article

Repost 0

Du sang sur la plume (Lionel Olivier)

Publié le par isa1977

http://img545.imageshack.us/img545/2974/dusangsurlaplume.jpg

À Auxerre, le commandant de police Michel Demontigny compte les cadavres de femmes atrocement mutilées. Il n’a que peu d’indices pour faire avancer son enquête si ce n’est la plume de bécasse qui signe chaque crime … 

Quand le tueur s’adresse à lui via la presse locale, lui faisant endosser la responsabilité de ces assassinats, le policier n’a d’autres choix que de chercher à comprendre la psychologie du tueur. D’Apollinaire à Baudelaire, de suspects en suppositions, l’enquêteur devient obsédé par cette affaire, qui fait ressurgir tant de vieux démons. 

Maintenu en échec, il verra son équilibre psychologique affecté gravement par ses recherches ; quant à celui du tueur, il surprendra le lecteur !


Qu'est-ce que j'en pense? 

Quand les Editions Amalthée ont proposé ce roman en partenariat sur Dark Ambiance, j’ai été très attirée par sa quatrième de couverture et finalement je sors de cette lecture avec un avis assez mitigé.

 

Il m’a fallut du temps pour entrer dans l’histoire et me sentir investie dans l’enquête aux côtés de notre commandant de police. Au départ, j’ai trouvé que l’enquête était très longue à démarrer et j’ai trouvé que l’histoire était trop centrée sur notre policier et sur et le tueur. J’aurais aimé que certains personnages secondaires comme notre profileuse soient un peu plus exploités 

                

Mais il n’y a pas que du négatif pour moi dans ce livre car j’ai adoré la façon dont le tueur s’adresse à Michel Demontigny et cherche à ce que notre policier se sente coupable des meurtres.

Sur chaque scène de crime, le tueur laisse comme un indice une plume et j’ai trouvé cet indice très original.

J’ai également beaucoup apprécié le fait que l’auteur ait réussi à amener la littérature classique dans cet écrit.

 

Et la fin m’a très agréablement surprise. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le roman se termine de cette façon. A aucun moment, au cours de  ma lecture, je ne me suis imaginée que le roman pourrait se terminer de cette façon.

 

 

Au niveau du style de l'auteur, je l'ai trouvé très fluide et le fait que cette oeuvre soit découpée en petit chapitres m'a beaucoup plu.

 

En bref, comme vous pouvez le voir de mon côté il y a du positif et du négatif à ce roman et je dois dire que, par moment, j’ai vraiment peiné à le lire mais, si la quatrième de couverture vous tente, je vous conseille quand même de tenter la lecture car il y a de bons éléments mais ils n’étaient pas assez nombreux à mon goût pour bien apprécier ce bouquin.

 

 

 

Je tiens à remercier les Editions Amalthée et le forum Darkambiance pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Publié dans Dark Ambiance, Policier

Partager cet article

Repost 0

Placebo (Lucille Néflier)

Publié le par isa1977

http://img255.imageshack.us/img255/5500/placebo.jpg

 

Il arrive toujours un moment dans la vie où le sablier du temps semble vous jouer des tours... Où il semble figé, comme si votre grain de sable était collé au verre et regardait les autres se presser, se bousculer...

 
Ningyô, recueillie mourante par Alexandre, est persuadée que son temps s'est arrêté, qu'elle n'est rien d'autre qu'une poupée. Laure voit en Alban plus qu'un fou et se bat pour lui octroyer un semblant de liberté. Maël est fasciné par sa voisine qui l'aide à gérer sa transformation en vampire. Antoine, touché par Aurianne, prisonnière de son passé, tente de l'en sortir. Isaline, perdue dans l'écriture de ses romans, y invite Alinéor. Karine recherche un ange...

 

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Je ne connaissais pas du tout ce bouquin avant de le découvrir en partenariat sur le forum Dark Ambiance.

En lisant la quatrième de couverture, j’ai donc été très intriguée et j’étais impatiente de découvrir le lien entre les différents personnages qui se retrouvent dans l’histoire.

 

Le titre est également très intriguant et j’ai adoré le fait qu’il soit en lien avec titres de chapitres et l’histoire. J’ai trouvé cette idée très originale.

 

La couverture est vraiment très simple mais le signe qui s’y trouve à lui aussi quelque chose qui nous intrigue.

 

Quand j’ai commencé « Placebo », j’ai eu l’impression que j’allais avoir du mal à m’y retrouver avec les personnages. Mais ça n’a pas duré bien longtemps. Une fois le premier chapitre passé, c’est-à dire la page 19, j’ai été happée par ce roman et j’ai eu du mal à le lâcher tellement le style de l’auteure est fluide et agréable.

 

Une fois qu’on entre dans le bouquin, on ne peut que s’attacher aux différents personnages qui sont parfaitement développés. La façon dont les chapitres ont été découpés nous permet d'entrer dans leur vie et d’apprendre à les découvrir avec le plus grand plaisir.

Je ne vous parlerais pas plus en détail de nos héroïnes car je trouve que la quatrième de couverture en dit assez pour que vous puissiez vous faire une idée et je ne voudrais pas spoiler.

Ces duos sont tous très intéressants de par le fait qu’il y en a toujours un des deux qui va aider l’autre. Toutes les histoires des personnages m’ont énormément attirées mais celle de Maël m’a vraiment intriguée et je ne m’attendais pas du tout à cette fin qui m’a énormément surprise. J’ai eu un gros coup de cœur pour ce jeune garçon et son histoire.

 

En bref, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman de Lucille Néflier qui est pour moi un gros coup de cœur.

 

 

Je remercie le Forum Dark Ambiance, les Editions Amalthée et Lucille Néflier pour m'avoir permis de découvrir cette petite merveille.

 

Publié dans Dark Ambiance

Partager cet article

Repost 0