Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec editions la bourdonnaye

Terra Divina, saison 1, épisode 3: Poker docteur de Marie Fontaine

Publié le par isa1977

Il dottore se rend, quelque peu forcé, à une invitation de Don Caitucoli à la Terra Divina. Dans la salle du réfectoire, on a rassemblé ce qui reste de Frédéric.

 

Qu’est-ce que j’en pense ?

Après avoir passé un bon moment avec les deux premiers épisodes de cette première saison, j’étais impatiente de découvrir la suite.

Encore une fois, ce fut un plaisir de retrouver l’écriture humoristique de Marie Fontaine. Il faut dire que ce troisième opus commence très fort grâce au docteur Dupuis et aux surprises qu’il va découvrir au domaine de Terra Divina.

Dans cet épisode, deux protagonistes très intéressants font également leur apparition, il  s’agit de Marcello et Fiona, les parents de Laura.

J’ai beaucoup apprécié ce couple et les répliques qu’ils échangent ainsi que l’accent de Fiona.

Et bien sûr, il ne faut pas oublier Frédéric, dont l’histoire est tout à fait hilarante.

Arrivée à la fin de ce troisième volet, je n’ai pu m’empêcher d’enchaîner avec le quatrième tellement je suis devenue accro à la famille Caitucoli. 

 

En bref, encore une fois Marie Fontaine a su me surprendre très agréablement avec ce nouvel épisode et, si vous ne connaissez pas encore cette série, je ne peux que vous recommander de la découvrir.

 

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m'avoir permis de découvrir ce troisième épisode très agréable.

 

Partager cet article

Repost 0

Les dessous (en dentelle) de l'Elysée, saison 1: Troisième mandat: À La Poule au pot, t’as aussi des lapins de première ! de Thiébault de Saint-Amand

Publié le par isa1977

Éléonore Zetel-Ay-Khôron, dite Nonore, ex-maîtresse du Président, mère de leur fille, Richelieuse, et tenancière du club échangiste La Poule au pot, se montre exigeante et menace de faire des révélations…

 

 

Qu’est-ce que j’en pense ?

Je ressors de ce troisième mandat complètement conquise. Encore une fois, c’est un plaisir de retrouver la plume fluide et humoristique de Thiébault. Plus la série avance, plus je deviens accro à l’histoire et à  nos personnages.

Ce troisième épisode de la série est encore meilleur que les deux premiers et les soirées d’Eléonore y sont pour quelque chose.

J’ai beaucoup apprécié cet endroit qu’est « La poule au pot » et la façon humoristique dont l’auteur nous fait découvrir ce lieu.

La discussion autour de la nouvelle taxe est également très originale. Thiébault m’avait averti que je ne verrais plus les impôts de la même façon après la lecture de ce mandat et maintenant je comprends pourquoi.

 

Arrivée à la fin de cet épisode, je n’ai eu qu’un regret c’est de ne pas avoir le quatrième sous la main car je suis trop impatiente de le découvrir.

 

En bref, si vous ne connaissez pas encore cette série ni son auteur, je ne peux que vous recommander de vous laisser tenter car plus on avance plus l’histoire devient addictive.

 

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonaye et Thiébault de Saint-Amand pour m'avoir permis de découvrir ce troisième mandat

Partager cet article

Repost 0

Les Costello sortent en intégrale et vous offrent des cadeaux qui ont du mordant

Publié le par isa1977

Bonjour à tous,

Vous vous êtes certainement rendus compte que l'effet Pulp a frappé le blog. Une fois qu'on a gouté à cette collection, on y devient très vite accro. C'est pourquoi aujourd'hui, je viens vous parler de la collection Pulp et vous annoncer un petit concours qui se déroulera du 1er au 31 décembre 2013.

La collection Pulp c'est:

  • Le premier épisode de chaque saison gratuit
  • Tous les autres épisodes à 0,99€
  • 1 nouvel épisode tous les 15 jours
  • 1 épisode de 20 minutes de lecture
  • 6 épisodes par saison
  • A la fin de chaque saison, les 6 épisodes disponibles en intégrale en format numérique ou papier.

La collection Pulp c'est aussi:

  • Un concours à l'occasion de la sortie de l'intégrale des Costello en format numérique et papier.

Présentation de la série

Au fil des épisodes, suivez les heurs et malheurs d’une famille (dé)composée de déménageurs-brocanteurs suceurs de sang qui habitent sous le même toit et qui adorent se détester.

Vivant d’arnaques minables et de bricole, les Costello se situent loin, très loin, de l’idée qu’on se fait ordinairement des vampires, nobles, élégants et raffinés. Eux sont plutôt affreux, sales et méchants. Ces voleurs de poules, tombés en disgrâce, n’appartiennent plus depuis des lustres à la caste supérieure de leur espèce. Ils cherchent par tous les moyens à récupérer leur fortune et leur grandeur, perdues au cours des siècles.

Dans leurs tentatives approximatives de redorer leur blason, ils vous feront toujours rire, parfois pleurer et souvent réfléchir sur la condition (in)humaine.

 

Mes avis sur les quatre premiers épisodes

 

Présentation du concours

Si vous aimez les vampires complètement loufoques, ce concours est pour vous. Tout le mois de décembre, achetez l'intégrale des Costello sur le site de La Bourdonnaye, mettez un petit j'aime sur le post du concours et vous participez automatiquement pour gagner un de ces deux magnifiques tee-shirt. Et pour faire les choses en grand, il y a un tee-shirt par jour à gagner.

 

 

 

Bonne chance à tous et bon amusement avec les Costello, une famille de vampires hors du commun et complètement déjantés

 

 

Partager cet article

Repost 0

Les Costello, saison 1, épisode 4 dans lequel c'est quand même pas un fantôme qui va faire peur à un vampire, si ? de Laurent Bettoni

Publié le par isa1977

Chaud, chaud, chaud entre Youri Davchenko et Sergueï Volonine.

Chaud, chaud, chaud, entre Louisa et Raffaele.

 

Qu’est-ce que j’en pense ?

Je suppose que si vous me suivez régulièrement, ça ne sert à rien que je vous dise à quel point j’apprécie les Costello.

Ce quatrième épisode ne déroge pas à la règle car il n’y a rien à faire plus je découvre cette série plus j’y deviens accro.

Laurent Bettoni nous dévoile un peu plus à chaque fois des protagonistes très agréables à découvrir en mêlant de façon plaisante humour et suspense.

On peut dire que cet opus commence très fort avec Davchenko, j’ai beaucoup apprécié découvrir ce personnage et j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur lui.

Augusta et Dante sont toujours aussi géniaux et plus j’avance dans les épisodes plus ils me font rire.

Louisa qui est assez calme et effacée dans les précédents volumes m’a énormément surprise par sa façon de se faire remarquer.

Quant à Raffaelle, j'ai beaucoup apprécié les révélations que l'on découvre à son sujet.

 

En bref, je ressors encore plus conquise de cet opus qui m’a permis d’en savoir plus sur les différents personnages qui sont de plus en plus intéressants. Et, si vous aimez l’humour et les vampires, je ne peux que vous conseiller de vous laisser tenter.

 

Je tiens à remercier Laurent Bettoni pour m'avoir permis de découvrir ce quatrième épisode.

 

Et bien sûr, au cours de la lecture, Augusta n'a pas pu s'empêcher de nous glisser une petite chanson dans la tête. 

Partager cet article

Repost 0

Les Dessous (en dentelle) de l'Elysée, saison 1: deuxième mandat de Thiébault de Saint-Amand

Publié le par isa1977

Le Premier ministre se plaint, on est prié de déposer son portable avant le Conseil. Sinon, privé de cahouètes !

Qu’est-ce que j’en pense ?

Après avoir passé un bon moment avec le premier mandat, j’étais impatiente de découvrir ce deuxième et de  retrouver les différents personnages. Il faut également avouer que le titre et le résumé de ce second opus laissent présager un bon moment de rigolade.

Encore une fois, je ressors de ce mandat conquise par l’écriture fluide et humoristique de Thiébault de Saint Amand.

Cet épisode commence très fort avec notre président qui se retrouve chez l’urologue, un pur moment d'amusement pour débuter ce mandat.

La suite est tout aussi hilarante car on assiste à un conseil dès ministres très original. Il faut dire que nos personnages ne manquent pas d’humour surtout le ministre et le président.

Dans ce deuxième mandat, Richelieuse a également beaucoup attiré mon attention et j’ai hâte de voir comment elle va évoluer.

D’ailleurs, à l’heure où je vous écrit ma chronique, je possède la suite et je ne vais pas tarder à me jeter dessus car je suis de plus en plus accro à cette série.

 

En bref, si vous aimez l’humour décalé, je ne peux que vous recommander de découvrir cette série.

 

Je tiens à remercier Benoit des Editions de la Bourdonnaye pour m'avoir permis de lire ce second mandat.

Partager cet article

Repost 0

La vallée aux crânes, saison 1, épisode 2 de Françoise Benassis

Publié le par isa1977

Du temps qu’il était instituteur, Maestro Paolo, victime de la jalousie d’une amoureuse éconduite, a été dénoncé aux fascistes de Mussolini et a subi leurs sévices.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Même si mon avis sur le premier épisode de cette série était un peu mitigé, j’ai décidé de donner une chance à ce second opus car Image m’avait bien plu et je voulais en savoir plus sur ce personnage.

Finalement, je ne suis pas déçue car j’ai beaucoup apprécié la façon dont l’histoire est tournée dans ce deuxième volet.

J’ai retrouvé Image avec beaucoup de plaisir et je l’ai trouvé encore plus attirant que dans le premier épisode.

Il y a également un autre personnage que j’ai trouvé intéressant, il s’agit de Maestro Polo, on apprend à le découvrir un peu plus dans ce tome et j’ai hâte de voir comment il va évoluer.

Je ressors donc de ce deuxième épisode avec l’envie de découvrir le troisième car je suis impatiente de découvrir l’évolution de l’histoire ainsi que celle des personnages.

 

En bref, après un avis mitigé sur le premier opus, je ne regrette pas d’avoir donné sa chance à cette suite et je vais continuer à découvrir cette série.

 

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m'avoir permis de découvrir ce second épisode.

Partager cet article

Repost 0

La vallée aux crânes, saison 1, épisode 1 de Françoise Benassis

Publié le par isa1977

Les choses ont mal tourné dans la vallée des Merveilles, à l’estive de 1945. Que s’est-il passé, là haut, à cinq heures de marche du village d’en bas, entre la France et l’Italie, entre le refuge des Savants, le pas du Diable et la caserne ?

La question se pose, en 1950, lorsque Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, déterre des ossements humains et des crânes percés en leur sommet, disséminés le long du chemin de transhumance. Les souvenirs affluent dans l’esprit de chacun, et les sales secrets ressurgissent comme les crânes percés.

Maestro Paolo enquête auprès des bergers, plus têtus que des bourriques, plus muets que des morts. Justement, qui sont-ils, ces morts déterrés par les chiens ?

Qui sont le ou les assassins, et pourquoi un tel carnage s'est-il produit ? Que savent le Père, la Mère, les jumeaux, Luigi et les autres ? Se pourrait-il que Maestro Paolo cache aussi quelque chose ?

Pourquoi la vallée des Merveilles est-elle devenue, par la folie des hommes, La Vallée aux crânes ?

 

Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, prend la parole et commence à nous raconter la terrible histoire de La Vallée aux crânes. Tout a débuté avant la guerre…

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Quand j’ai vu que cette nouvelle série de la Collection Pulp allait sortir, j’étais impatiente de la découvrir. Enfin, je pense que je ne vous apprend rien car, si vous me suivez régulièrement, vous avez du comprendre mon engouement pour les Editions de la Bourdonnaye ainsi que pour sa Collection Pulp.

Je n’ai pas pu résister très longtemps à ce titre et à cette quatrième de couverture très tentants. Peut-être, étais-je trop enthousiaste mais je ressors de ce premier épisode un peu mitigée et j’ai l’impression que mon avis est assez contradictoire.

 

J’ai un peu de mal à vous expliquer mon ressenti quant à l’histoire. Je me suis sentie perdue et j’ai eu l’impression qu’il y avait trop d’éléments donnés d’un coup.

 

A côté de ce petit point négatif, il y a un gros point positif à cette nouvelle série, c’est Image le personnage principal qui m’a beaucoup plu. J’ai énormément apprécié son côté mystérieux et le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue.

 

En bref, ce premier épisode ne m’a pas fait le réel effet Pulp mais j’ai quand même enchaîné directement avec la suite et je peux vous dire que mon avis sur le second opus est déjà beaucoup plus positif. 

 

Je tiens à remercier les Editions de la Bourdonnaye pour m'avoir permis de découvrir cette nouvelle série?

Partager cet article

Repost 0

Les enquêtes de Phil Mazelot, tome 1: Ne dites pas à ma mère que ma femme écrit des pornos...de Thiébault de Saint Amand

Publié le par isa1977

Qui aurait pu croire que Frédo mourrait un jour dans son lit ?
Pas Phil MAZELOT !

Dans ce premier roman, je vous invite à découvrir une aventure passionnante et musicale au cœur de Paname, dans le milieu des maisons à lanternes.
La belle Nadège Veaupessiot succédera-t-elle à mama Élisa, la mère de Frédo, qui veut garder l’emprise sur le clac familial du Montparnasse ?
Le bel Angelo et Mademoiselle trahiront-ils le secret chuchoté par Frédo sur son lit de mort :
« Ne dites pas à ma mère que ma femme écrit des pornos »
Une enquête policière ? En êtes-vous si sûr ?
Bienvenue dans cette première gourmandise !
Ouvrez la boîte à images et partageons ensemble des tribulations de larynx qui n’ont d’autre but que de vous divertir.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Avant de lire ce roman, je l’avais déjà aperçu sur le site des Editions de la Bourdonnaye mais, pour être honnête, je n’étais pas aller voir plus loin que le titre.

 

Pourquoi ne m’y suis-je pas plus intéressée que ça ? Tout simplement parce que le titre ne m’attirait pas du tout et je dirais même qu’il me rebutait assez.

 

Vous vous demandez ce qui m’a fait changé d’avis.

C’est tout simple,  souvenez-vous, j’ai découvert l’auteur avec le premier épisode de ses dessous (en dentelle) de l’Elysée. Comme j’avais beaucoup apprécié son style et son humour, j’ai eu envie de laisser une chance à ce sacré Phil. J’ai donc découvert la quatrième de couverture qui m’a intriguée et qui m’a donné envie de me lancer dans la lecture.

 

Finalement, je suis contente d’être passée au dessus de cette aversion pour le titre car j’ai passé un excellent moment avec ce roman.

J’ai retrouvé la plume humoristique et fluide de Thiébault de Saint Amand avec grand plaisir.

 

Ce roman se passe dans les années 1920-1930 et, personnellement cette période ne m’a pas dérangée du tout. Bien au contraire, je trouve que ç'est très agréable de se retrouver à cette époque-là.

Au niveau de l’écriture, il y a beaucoup d’argot mais, finalement, ce langage donne un certain rythme au récit et à aucun moment je n’ai été gênée par l’un ou l’autre mot.

 

Il y a certains passages que j’ai trouvé totalement hilarants comme celui où Francis et Phil sont au restaurant occupés de discuter d’Emilienne et de ses nouveaux plaisirs. Ceux qui l’ont lu me comprendront, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus car je risquerais de vous spoiler.

Le moment entre Eléonore et Phil m’a également fait hurler de rire. Les répliques entre nos deux personnages sont très amusantes.

Dans ce roman, on retrouve aussi une enquête qui est très bien ficelée et remplie de rebondissements jusqu’à la fin.

Au niveau de nos différents protagonistes, ils sont tous très importants dans l’histoire et ils sont très bien détaillés. On peut se les imaginer sans le moindre souci.

J’ai beaucoup apprécié Phil et c’est avec grand plaisir qu’on apprend à le découvrir au fil des pages. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue, nous permet de nous plonger dans sa peau et de nous sentir encore plus proche de lui. Il m’a bien fait rire avec son Elise.

 

Arrivée à la fin de ce premier opus, je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite.

Encore une petite chose qui m’a plu dans ce roman, c’est l’incapacité de pouvoir le classer dans une catégorie particulière car c’est en même temps un mélange de policier, d’historique et d’humour.

 

Pour terminer ma chronique, j’ai envie de partager un petit jeu de mot très agréable qu’on peut retrouver dans l’histoire et qui peut vous donner une idée de la plume de l’auteur.

« Qui se souvient encore que le lapin qui s’échappe de la marmite, c’était le lapin à Gilles ? Tu parles d’un lapin agile !"

 

En bref, comme vous avez pu le voir, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Phil et je crois que ce roman m’aura donné une bonne leçon quant à mon appréhension sur certains titres.

Si vous aimez l’humour et les enquêtes policières originales, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce premier tome. J'aurais pu vous en dire beaucoup plus sur cet ouvrage mais je préfère vous laisser le découvrir par vous même.

Partager cet article

Repost 0

Terra Divina, saison 1, épisode 2 de Marie Fontaine

Publié le par isa1977

Don Caitucoli rassemble ses troupes. Orsu Abbruzzi est interrompu en pleine dégustation d’une Fleur du maquis. Il dottore s’occupe à sa manière de sa dernière patiente de la journée.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Une fois n’est pas coutume me revoici avec un épisode de la Collection Pulp des Editions de la Bourdonnaye.

Décidément, plus je découvre cette collection, plus je suis fan. J’ai passé un excellent moment avec cet épisode 2 de la série Terra Divina.

J’ai retrouvé l’écriture humoristique de Marie Fontaine avec beaucoup de plaisir.

Dans ce deuxième opus, on découvre un peu plus nos personnages et je les ai trouvés encore plus attachants que dans le premier.

Les deux protagonistes auxquels je me suis le plus attachée sont Lisandru et le docteur Dupuis. J’ai beaucoup apprécié l’humour avec lequel l’auteur fait évoluer notre grand-père mafieux. Quant au passage avec le docteur, je l’ai trouvé complètement hilarant.

Orsu devient lui aussi très intéressant car il apporte un peu de suspense et j’ai hâte de voir ce qu’il va devenir dans les prochains épisodes.

 

En bref, comme vous aurez pu le comprendre,  j’ai beaucoup apprécié ce deuxième épisode dans lequel l’auteure manie univers sombre et humour avec beaucoup de talent et je ne peux que vous recommander de découvrir cette série.

Quant à moi, j’ai hâte de découvrir l’épisode 3 pour voir où Marie Fontaine va nous emmener.

 

Je tiens à remercier les Editons de la Bourdonnaye pour m'avoir permis de découvrir ce deuxième épisode très agréable.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Les Costello, saison 1, épisode 3 de Laurent Bettoni

Publié le par isa1977

Retrouvailles électriques entre Raffaele et Paolo. Quelque part en région parisienne, on signe une nouvelle version des accords franco-russes.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Après avoir beaucoup apprécié, les deux premiers épisodes de notre famille Costello complètement déjantée, j’étais impatiente de continuer cette série.

Plus j’avance dans cette saga, plus je la trouve intéressante et deviens accro.

 

 

On en apprend de plus en plus sur les différents protagonistes pour notre plus grand plaisir.

Je reste toujours très accrochée à Dante et Augusta, il n’y a rien à faire, ils sont attachants et hilarants.

Mais, il y a également un autre personnage qui commence à se démarquer des autres, il s’agit de Marco. On ne peut s’empêcher de rire à ses bêtises et aux situations dans lesquelles il se met. Je ne peux pas vous en dire trop pour ne pas vous spoiler mais ceux qui l’auront lu me comprendront. Mon passage préféré est celui du hérisson et de Marco.

 

 

Comme vous avez pu le comprendre, dans ce troisième épisode, Laurent Bettoni manie l’humour avec beaucoup de talent mais il installe également un suspense très agréable.

Je pourrais vous en dire tellement sur cet ouvrage mais je préfère m’arrêter là car je risque de me laisser emporter et de vous dévoiler des choses qui vous gâcheraient le plaisir de la lecture.

Si vous n’avez pas encore découvert Les Costello, Laurent Bettoni ainsi que la Collection Pulp et les Editions de la Bourdonnaye, je n’ai qu’une chose à dire foncez vous ne serez pas déçus. D’ailleurs, je sens que je ne vais pas tarder à me jeter sur le quatrième épisode.

 

 

Je tiens à remercier Laurent Bettoni pour m’avoir permis de découvrir ce troisième épisode.

 

 

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>