Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

10 articles avec drame

Le souffle suspendu de Heather Gudenkauf

Publié le par isa1977

Pour les enfants de Broken Branch, dans l’Iowa, c’est le dernier jour de cours avant les vacances. Une journée ordinaire, si ce n’est le froid glacial et la neige, inattendus en ce début de printemps. Une journée comme les autres qui tourne pourtant au cauchemar quand un homme armé s’introduit dans l’école, prenant les élèves et leurs professeurs en otage. A l’intérieur comme à l’extérieur de l’école débute alors une attente terrible et angoissante. Face à la peur, face au danger, Holly, Augie, Will, Meg et les autres habitants de Broken Branch vont devoir abandonner toutes leurs certitudes, donner un autre sens à leur vie et poser un regard différent sur ceux qu’ils aiment, parfois si mal. Tandis qu’une tempête de neige isole peu à peu la petite ville du reste du monde, tous le savent : plus rien ne sera jamais comme avant à Broken Branch…

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Quand les éditions Harlequin m’ont proposé de découvrir ce roman de leur Collection Mosaïc, je n’ai pas hésité un seul instant.

Il faut dire qu’il est difficile de ne pas se laisser tenter par cette quatrième de couverture très touchante et intrigante.

Quant au titre, il est très bien choisi car je suis restée le souffle suspendu du début à la fin de cet ouvrage.

 

J’avais déjà lu « L’écho des silences » de l’auteure et j’avoue que j’ai retrouvé sa plume percutante et entraînante avec beaucoup de plaisir. Ce roman est un gros coup de cœur.

Dès  les premières pages, j’ai été happée par l’histoire. Une fois ce livre commencé, il m’a été très difficile de le reposer tellement j’étais prise par l’univers sombre de Broken Branch. J’ai adoré la façon dont Heather Gundenkauf nous met la pression et nous tient en haleine jusqu’aux dernières lignes. On peut dire, qu’à aucun moment, l’auteure n’épargne son lecteur.

 

 -

Ce roman est constitué de courts chapitres qui nous donnent à chaque fois le point de vue d’un des différents protagonistes. Cette alternance de point de vue donne un rythme très agréable au livre et nous permet de faire le lien entre eux.

Nos personnages sont tous très bien travaillés, on a vraiment cette impression de les connaître depuis toujours.

J’ai ressenti beaucoup d’angoisse pour eux et je me suis posée énormément de questions. Je les ai tous trouvés très attachants mais j’ai eu une petite préférence pour Madame Oliver. J’ai admiré son courage et je me suis souvent demandée comment j’aurais réagi si j’étais à sa place.

Quant au preneur d’otage, j’ai énormément apprécié la façon dont l’auteure nous mène en bateau et, j’avoue que quand j’ai appris son identité, j’ai été très agréablement surprise car je n’ai rien vu venir.

 

 

En bref, ce roman est un coup de cœur et je ne peux que vous conseiller de le découvrir.

 

Je tiens à remercier les Editions Harlequin pour m'avoir permis de découvrir cette petite merveille qui fait partie de leur collection Mosaïc.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Narcopolis de Jeet Thayil

Publié le par isa1977

 

Ce livre est une plongée dans les bas-fonds du Mumbai (Bombay) des années 70.
Unité de lieu : la fumerie d’opium de Rashid. Unité de temps : le début des années 70. Personnage principal : Dimple (« fossette »), un(e) jeune eunuque prostitué(e). Personnages secondaires : les voyous, les maquereaux, les dealers, les touristes et les junkies de toutes sortes qui fréquentent l’établissement. Et, bien sûr, le narrateur. Les années passent, c’est le temps des hippies, de l’héroïne et de la cocaïne. Le narrateur parvient à s’évader de cet univers délétère. Lorsqu’il reviendra, guéri de ses obsessions, ce sera pour constater mélancoliquement que tous ceux qu’il avait aimés ont disparu.
Narcopolis est le Last Exit to Brooklyn de l’Inde moderne. Avec ce roman prodigieux, Jeet Thayil s’inscrit dans la lignée des grands auteurs (Thomas de Quincey, Baudelaire, William Burroughs) qui ont donné aux « paradis artificiels » - mais ne s’agit-il pas plutôt, ici, de l’Enfer ? - leurs lettres de noblesse littéraire. On pense aussi à Notre-Dame des Fleurs de Jean Genet, ce chef d’œuvre baroque dans lequel la beauté surgit de l’ordure. Monde inversé, sur lequel Sa Majesté l’opium règne sans partage, et promis à la destruction. Parmi ses habitants, seuls quelques uns seront sauvés.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

On commence ce roman par un prologue un peu difficile à comprendre mais qui met l’histoire en place.

Une fois, ce prologue passé, on se sent happé par l’écriture fluide de Jeet Thayil. A certains moments, il faut s’accrocher car l’univers mis en place par l’auteur est très prenant et certains passages peuvent sembler très crus.

 

 

Au niveau de la forme, l’histoire est découpée en quatre parties dont les titres reflètent à merveille la vie de nos différents protagonistes. Il y a beaucoup de mots que nous ne connaissons pas mais que nous pouvons retrouver dans un lexique à la fin de l’ouvrage. Le fait que l’auteur ait utilisé ces mots nous permet de nous sentir encore plus immergés par cet ouvrage.

 

 

Quant aux personnages, je me suis énormément attachée à Fossette. Je me suis souvent demandé comment j’aurais réagit à sa place, une place que je ne voudrais jamais avoir bien sûr. Je l’ai également énormément prise en pitié. Qu’est-ce qu’elle m’a fait me poser comme questions notre Fossette !!! Je voulais savoir comment tout allait se terminer pour elle. J’ai beaucoup apprécié sa curiosité de vouloir apprendre et sa passion pour la lecture.

 

 

M.Lee est aussi très touchant et on aime suivre son histoire autant que celle de Fossette. J’ai énormément apprécié l’attachement qui existe entre nos deux personnes.

 

 

Les autres protagonistes comme Rashid, Bengali ou encore Rumi, sont également très intéressants et apportent une touche très agréable à l’histoire mais je n’ai pas réussi à m’y attacher autant qu’à M. Lee et à Fossette.

 

 

Il me reste à vous parler de la fin car j’ai trouvé les dernières lignes de ce roman très originales.

Narcopolis c’est donc un roman très touchant sur la vie à Bombay à découvrir.

 

 

 

J’ai lu ce livre dans le cadre de l’opération « On vous lit tout » organisée par Libfly et Le Furet du Nord et je tiens à les remercier pour cette expérience enrichissante.

 

 

Publié dans Drame, Libfly

Partager cet article

Repost 0

Bras de fer (Jérôme Bourgine)

Publié le par isa1977

http://img607.imageshack.us/img607/4002/brasdefer.jpg

 

De part et d'autre du bras de fer, il y a le fils et le père.

 Le fils, Julian. 18 ans, champion de natation et amoureux de Leïla.

 

Le père, Louis. Ouvrier syndicaliste, mutique, forgé dans l'acier. 
Et puis il y a l'accident de moto. Fini la natation, fini la "vie normale", fini aussi les bras de fer avec le père. Julian a tout perdu, croit-il.
Tout sauf Leïla.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Quand j’ai vu que les Editions Sarbacane proposaient « Bras de fer » sur Dark Ambiance, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et la quatrième de couverture très intrigante m’a donné envie d’en savoir plus sur ce roman.

 

Je suis ravie d’avoir tenté l’expérience car j’ai eu un gros coup de cœur pour ce bouquin qui est bourré d’émotions.

 

Le style de l’auteur est simple, fluide et très entraînant.

Dès le début, on se retrouve plongé dans l’univers de Julian et de Leila et, il est impossible de lâcher ce bouquin tellement il est prenant.

 

En lisant la quatrième de couverture, on pense qu’on va se retrouver avec une histoire d’handicap mais, dans ce roman l’auteur nous parle également de l’enfer de la drogue et j’ai trouvé qu’il avait vraiment su aborder ce thème avec brio.

 

C’est justement ce thème et la façon dont il est exploité qui m’ont fait tant aimer ce roman car, au plus j’avançais dans les pages, au plus je pensais à une personne de ma famille qui m’est très chère et qui, à un certain moment,  n’était pas loin de tomber dans l’enfer de la drogue comme Julian.

 

Au niveau des personnages, je trouve que Jérôme Bourgine a su rendre nos deux protagonistes principaux très attachants. On a l’impression de les connaître et de tout savoir sur eux.

J’ai eu un gros coup de cœur pour Leila car je l’ai trouvé très courageuse et j’ai été très touchée par sa façon de soutenir Julian et de tout lui pardonner car je ne sais pas si à se place j’aurais réussi à pardonner et à tenir le coup.

Julian m’a également beaucoup attirée, tout au long de sa descente, j’ai eu envie de le voir s’en sortir et de le secouer.

Le père de Julian a aussi son côté attachant car on sent qu’il aime son fils mais qu’il a du mal à montrer ses sentiments.

Par contre, j’aurais aimé apprendre à connaître un peu plus Kurt, le voisin aveugle.


 En bref, j’ai adoré ce roman qui m’a fait passer du rire à l’inquiétude et je ne peux que vous conseiller de le découvrir surtout si vous aimez les histoires réalistes et poignantes.

 

Je tiens à remercier les Editions Sarbacane et Dark Ambiance pour cette très belle découverte.

 

http://hylyirio.files.wordpress.com/2012/11/image39.png?w=640

 

Comme ce livre est un coup de coeur je le fais rentrer dans le cadre du "Challenge Lire en thème" organisé par mon amie Hylyirio.


Partager cet article

Repost 0

Un secret (Philippe Grimbert)

Publié le par isa1977

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv67771725.jpg

Souvent les enfant s'inventent une famille, une autre origine, d'autres parents.

Le narrateur de ce livre, lui, s'est inventé un frère, plus beau, plus fort, qu'il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas...

Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante, presque. Et c'est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu'il lui incombe de reconstituer.

Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l'Holocauste, et des millions de disparus sur qui s'est abbatue une chape de silence.

Qu'est-ce que j'en pense?

Quand j’ai commencé ce livre, j’ai eu du mal à accrocher aux premières pages mais j’étais tellement curieuse de découvrir ce secret dont parle le titre que je me suis accrochée.

Et finalement, en avançant dans les pages j’ai été surprise par la plume de l’auteur, je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit aussi bouleversant.

 

Je pensais avoir à faire à un simple secret de famille mais c’est bien plus que ça. On suit un garçon qui découvre une vérité très impressionnante et très touchante.

 

Ce qui rend également« un secret » si accrocheur et si poignant est la période pendant laquelle l’histoire se déroule : la guerre 40-45

 

Le seul point négatif que je reprocherais à ce bouquin, ce sont les personnages qui ne sont pas assez approfondis, j’ai  l’impression de ne pas les connaître assez.

 

Cette œuvre nous fait prendre conscience que même un secret bien caché ressort toujours un jour ou l’autre.

 

En bref, si vous voulez découvrir ce secret bouleversant, je vous recommande ce bouquin.

 

Publié dans Drame

Partager cet article

Repost 0

Elle s'appelait Sarah (Tatiana de Rosnay)

Publié le par isa1977

couv56394188

Paris, juillet 1942: Sarah, une fillette de 10 ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002: Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais.

Elle s'appelait Sarah, c'est l'histoire de deux familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation.

Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Comme ca faisait un moment que j’avais ce livre dans ma PAL, j'ai eu envie de l'en sortir et je peux vous dire que j'ai passé un très bon moment.

Je me suis sentie happée par l’histoire dès les premières pages de ce bouquin qui se lit très facilement grâce à ces courts chapitres. Une fois que l’on a ouvert ce roman, il est difficile de le reposer tellement il est prenant. Au cours de ma lecture, j’ai été bouleversée par toute cette violence et toutes ces injustices.

 

Dans la première partie du livre, c’est très agréable de pouvoir alterner entre la vision de Sarah en 1942 et la vision de Julia en 2002.

Et dans la deuxième partie, qui est également très intéressante, on part à la découverte de Sarah à travers Julia.

 

J’ai vraiment été très touchée par le personnage de Sarah. Au début du roman, on la découvre très fragile et apeurée et, au fil de l’histoire,  elle devient très courageuse et on se rend compte qu’elle grandit beaucoup trop vite. En quelques semaines, on la sent grandie de plusieurs années. Je me suis souvent inquiétée pour elle, et je me suis continuellement demandée ce qu’elle allait devenir et si elle allait s’en sortir et réussir à libérer son petit frère.

 

Julia est également très intéressante. Tout au long de cette œuvre, on sent combien elle est bouleversée de découvrir ce qu’il s’est passé au cours de cette rafle du Vél d’Hiv ainsi que le terrible secret qui la lie à Sarah.

 

Je n’ai pas pu supporter Bertrand, le mari de Julia. Il est vraiment odieux et il se prend pour ce qu’il n’est pas. Il prend vraiment sa femme pour un chien.

 

Les scènes qui se passent au Vél d’Hiv sont vraiment très tristes, très bouleversantes et marquantes. Je ne vous en dirai pas plus sur cet endroit pour que vous puissiez le découvrir vous-même.

 

En conclusion, un livre qui ne pourra faire autrement que de vous toucher et vous émouvoir. Une très belle histoire dans laquelle je ne peux que vous conseiller de vous lancer.

Publié dans Drame

Partager cet article

Repost 0

Oliver Twist (Charles Dickens)

Publié le par isa1977

 

                                              

 

Oliver Twist naît orphelin dans l'Angleterre du XIXe siècle.

Mal nourri, exploité dès ses plus jeunes années, le pauvre garçon endure tout avec patience. 

Mais il refuse, un jour,  les traitements injustes qu'il subit et fuit vers Londres.

Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs. Il découvre alors un autre monde, tout aussi cruel, où la ruse et la force sont les meilleures armes. 

Le destin cessera-t-il de s'acharner contre Oliver ?

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 J’ai vu ce livre il y a quelques temps en occasion et comme il faisait partie du Baby Challenge Drame, je n’ai pas hésité une seconde à l’acheter.

Il s’agit du premier livre de Charles Dickens que je lis et je ne suis pas du tout déçue.

J’ai trouvé ce livre très facile à lire alors que je m’attendais tout à fait au contraire.

Le fait que j’ai trouvé le style assez simple vient peut être du fait que j’ai lu une édition jeunesse.

Je me suis très vite attachée à Oliver et à son histoire.

Les personnages de ce livre sont soit très attachants, soit très repoussants.

 L’auteur a réussi à nous raconter les aventures de ce jeune garçon avec un certain humour.

Dans cette œuvre, Charles Dickens nous décrit les injustices et les mauvais traitements infligés aux orphelins.

On sent, dès le début, où l’écrivain veut en venir. Il nous donne des indices que l'on ne va peut être pas comprendre tout de suite mais qui vont donner envie de continuer à lire cette œuvre.

Au début, l’histoire d’Oliver est assez triste et on se demande toujours si cet enfant arrivera à rencontrer un peu de bonheur.

La fin est très émouvante, on peut enfin ressentir le bonheur de ce petit garçon.

Mon plus grand regret a été d’arriver trop vite à la fin. J’aurais voulu que les péripéties d’Oliver continuent encore et encore tellement j’étais plongée dans l'histoire.

Pour terminer, je dirai que je vous recommande à tous, ce grand classique qui vaut vraiment la peine d’être lu.

 

                           http://uppix.net/4/d/f/40461ce34f37d531333ea6cce96ac.jpg

 

Ce bouquin vient s'ajouter à mes lectures pour le Baby challenge Drame organisé sur Livraddict 

 

Comme il existe une adaptation cinématographique, j'en profite pour vous donner mon avis sur ce film dans le cadre du Challenge regarde ce que tu lis organisé par Nodreytiti.

 

                           http://labibliodenodrey.files.wordpress.com/2010/12/banniere-challenge.png

 

J'ai beaucoup aimé le film et je l'ai trouvé très proche du bouquin.

Oliver est encore plus attachant dans l'adaptation cinématographique.

J'ai été très touchée de voir en images les injustices et les mauvais traitements infligés aux orphelins.

Les décors sont vraiment superbes et les personnages très bien choisis. On se retrouve vraiment plongé dans l'ambiance de la ville de Londres.

Voici un petit extrait du film, pour ceux qui auraient envie d'en savoir plus.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Le vieil homme et la mer (Ernest Hemingway)

Publié le par isa1977

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv33526992.jpg

Le roman met en scène deux personnages principaux : Santiago, un vieux pêcheur pauvre, et Manolin, jeune garçon tendre. L’histoire se déroule à Cuba, dans un petit port près du Gulf Stream.

Manolin accompagne Santiago à la pêche, mais ils n’ont rien pris depuis 84 jours. Les parents de Manolin qui trouvent que Santiago est « salao » ou « salado », c'est-à-dire malchanceux, décident qu’il embarquera sur un autre bateau, celui-ci ramène en effet trois grosses prises en une semaine!

Chaque soir Manolin voit le vieux revenir bredouille, cela lui cause une grande tristesse, il l’aide à remonter la barque, les lignes et le harpon. La voile, usée et rapiécée, roulée autour du mât, figure le drapeau en berne de la défaite. Le jeune garçon lui trouve de quoi manger et prend soin de lui, il a peur de le voir « partir », il n’est pas question de pitié, mais d’amour et de respect.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Je ne connaissais pas du tout ce bouquin et je l’ai découvert grâce au Baby challenge Drame organisé sur Livraddict.

Autant le dire tout de suite, en lisant la quatrième de couverture, je m’attendais à mieux.

Santiago, le vieux pêcheur et le jeune garçon sont tous deux très attachants et on sent une belle histoire d’amitié entre eux mais j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire et je l’ai trouvée très longue par moment.

Peut-être n’était-ce pas le moment pour moi de lire ce livre. J’ai donc décidé de lui donner une seconde chance et je le sortirai de ma PAL dans quelques mois pour une relecture et, qui sait, en faire une chronique plus enthousiaste.

 

http://uppix.net/4/d/f/40461ce34f37d531333ea6cce96ac.jpg

 

Ce bouquin fait partie de ma dernière lecture de l'année pour le Baby Challenge drame organisé par Livraddict

Publié dans Drame

Partager cet article

Repost 0

La jeune fille à la perle (Tracy Chevalier)

Publié le par isa1977

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv1113168.jpg
La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Deft, au dix-septième siècle, l'âge d'Or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.
Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...
Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un coeur simple sacrifié au bûcher du génie.
Qu'est-ce que j'en pense?

J’ai découvert ce livre grâce au Baby-Challenge drame organisé par Livraddict. Habituellement, ce n’est pas le genre de roman qui me tente, et pourtant, j’ai directement été attirée par la quatrième de couverture.

Même si ce bouquin n’a pas été un coup de cœur, il m’a fait passé un moment très agréable.

Je ne connaissais pas du tout l’auteure avant de découvrir cette œuvre. Son écriture est très simple, très abordable, très belle et très entraînante.

J’ai été happée par l’histoire de Griet dès les premières pages. Elle est très attachante et très émouvante.

Le peintre Vermeer est également un personnage très intéressant à suivre.

Même si je m’attendais à la fin de ce bouquin, j’aurais voulu qu’il se termine autrement.

Je ne peux malheureusement pas vous dire la fin que j’aurais voulue sinon je risquerais de spoiler mais si vous le lisez je suis certaine que vous devinerez par vous-même ce que j’ai voulu dire.

Après avoir lu « La jeune fille à la perle », j’ai envie de découvrir les autres œuvres de Tracy Chevalier.

 

http://uppix.net/4/d/f/40461ce34f37d531333ea6cce96ac.jpg

 

Grâce à ce livre, j'ai atteint la médaille de Chocolat au Baby-Challenge drame organisé sur Livraddict

Comme il existe un film adapté du livre j'en profite pour vous donner mon avis pour le Challenge regarde ce que tu lis organisé par Nodreytiti.
http://labibliodenodrey.files.wordpress.com/2010/12/banniere-challenge.png

Juste après avoir découvert le bouquin, j’ai eu envie de voir le film qui est très agréable à regarder.

Il s’agit d’une très belle adaptation du roman.

Le seul petit point négatif, je trouve que certaines scènes ont été passées un peu trop vite ou coupées dans le film.

Et pour terminer voici un petit aperçu de cette adaptation cinématographique.


Publié dans Drame

Partager cet article

Repost 0

Si je reste (Gayle Forman)

Publié le par isa1977

 
 Mia a 17 ans, un petit ami que toutes les copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis...
Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde Mia a sombré dans un profond coma. Où ekke découvre deux choses stupéfiantes: d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans
 
Qu'est-ce que j'en pense?
Après avoir eu un coup de coeur pour "Les coeurs fêlés", je ne pouvais pas en rester là avec l'auteure. J'ai donc décidé de louer "Si je reste" à la bibliothèque.
 
Encore une fois, j'ai passé un super moment en compagnie de ce livre de Gayle Forman dans lequel on retrouve une écriture toujours très facile à lire et très touchante.
 
Tout au long de cette histoire poignante et émouvante, j’ai ressenti beaucoup d’émotions et c’est avec hâte que j’attendais de savoir si Mia allait choisir de partir ou de rester après toutes les pertes qu’elle avait subies.
 
Les personnages sont très attachants, surtout Mia. Comme ce récit est raconté du point de vue de la jeune fille, on a vraiment l’impression de la connaître par cœur et de ressentir les émotions en même temps qu’elle. 
Ce qui nous apprend beaucoup sur Mia aussi est le fait que l’auteure bascule de son présent à son passé.
Grâce à ses souvenirs, on apprend également à connaître sa famille, son petit ami et ses amis.
 
Adam, le petit ami de Mia et Kim, la meilleure amie de la jeune fille sont aussi tout deux très attachants. Ils vont lui donner la force de se battre.
Adam est un petit ami très attaché  à Mia et très attentionné et Kim est vraiment géniale et elle est toujours là pour soutenir Mia sans se laisser dépasser par les évènements.
 
La passion d’Adam et de Mia pour la musique donne un petit plus à cette histoire et la rend encore plus intéressante.
 
Ce roman nous donne une belle leçon de vie, on se rend compte en le lisant combien l’existence est parfois trop courte et qu’il faut en profiter un maximum.
 
Comme vous l’aurez compris,  j’ai  été conquise par cette petite merveille qui va s’ajouter à mes coups de coeurs et que je vous conseille de découvrir de toute urgence. Quant à moi, je ne vais pas tarder à louer « Là où j’irai » à la bibliothèque.
 
 

 

 
J'ai lu ce livre dans le cadre du Baby-Challenge Drame 2011.

Partager cet article

Repost 0

Les cerfs-volants de Kaboul

Publié le par isa1977



Quatrième de couverture
De Kaboul à San Francisco, des années 70 à nos jours, une déchirante histoire d'amitié et de trahison avec, en arrière plan, la chronique tourmentée d'un pays dévasté : l'Afghanistan.
Bien que frères de lait, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d'un riche commerçant, le second est le fils de leur serviteur. Inséparables, liés par une même passion, les deux garçons se vouent une amitié indéfectible.
Mais ce lien va se briser à jamais. Alors que sous ses yeux Hassan subit une véritable ignominie, Amir reste pétrifié. Peur? Lâcheté? Honte? Pris dans une terrible confusion des sentiments, il n'esquissera pas un geste pour sauver son ami.
Été 2001, Réfugié depuis plusieurs années, aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. "Il existe un moyen de te racheter", lui annonce la voix au téléphone. Mais ce moyen passe par une plongée au coeur de l'Afghanistan des talibans...et de son propre passé. 



Pourquoi j'ai lu ce livre?
J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune organisée par Frankie , dans le cadre du  Challenge Regardes ce que tu lis qui est organisé par Nodreytiti, dans le cadre du Baby-Challenge Drame 2011 ainsi que dans le cadre du Big challenge Livraddict.





Qu'est-ce que j'en pense?
Le livre

Même s’il m’a fallu un peu de temps pour le lire, j’ai passé un bon moment en compagnie de ce livre.

J’ai eu un peu de mal avec le début de cette histoire mais finalement en avançant j’ai été complètement happée.
L’histoire d’amitié entre Amir et Hassan est très bouleversante et très touchante.
Je me suis beaucoup identifiée à Hassan. J’étais comme lui, persécutée par les autres, pendant mon enfance.
Par contre Amir, à certains moments, m’a beaucoup touchée et, à d ’autres instants,il m’a vraiment agacée avec son côté prétentieux et son côté lâche.
J’ai découvert beaucoup de choses que j’ignorais sur l’Afghanistan à travers ce récit.
Le style de l’auteur m’a beaucoup plu et le déroulement de l’histoire est très bien fait.
Certains passages de ce livre m’ont beaucoup émues et d’autres m’ont fait sourire. Après avoir lu ce roman, je ne peux que vous recommander ce grand classique qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie.
Si je devais juste vous donner un petit conseil, je vous dirais d’éviter de lire ce livre à un moment où vous avez une baisse de moral.
Les cerfs-volants de Kaboul m’a donné envie de découvrir d’autres roman de cet auteur.


Le film

Après avoir lu le livre, j’ai eu envie de regarder le film et, même si j’ai préféré le roman,  j’ai beaucoup apprécié l’adaptation cinématographique.

Au cours de la lecture, j’avais beaucoup de mal à m’imaginer les décors et je suis ravie d’avoir enfin pu les découvrir tout au long du film.
Par contre, je trouve dommage que certaines scènes du roman aient été complètement oubliées.
Le fait qu’on puisse voir le déroulement de cet œuvre en image est encore plus touchant.
Au niveau du film, je vous dirais une chose : Ame sensible s’abstenir.
La scène qui se passe au stade m’a fait fermer les yeux, je n’ai pas pu regarder, c’était trop d’émotions pour moi.

Merci qui?
Merci Frankie pour l'organisation de cette lecture commune.

Vous pouvez  aussi voir les avis de Frankie, Nanet, Stellade,  Livrons-nous, Fleurdusoleil, ô pale étoile, Felina, Yogi, Bambi_Slaughter et Korto qui ont participé à cette lecture commune.



Partager cet article

Repost 0