Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

13 articles avec lecture commune

Les Gardiens des Éléments, tome 1 : La Maîtresse du Vent (Rachel Caine)

Publié le par isa1977

Joanne Baldwin est une gardienne des éléments. En général, il lui suffit de faire un geste de la main pour apprivoiser la tempête la plus violente. Mais Joanne tente à présent d’échapper à un autre type de tourmente: des accusations de meurtre. Elle n’a plus qu’à recourir à une tactique très humaine, celle qui consiste à sauver sa peau…
Son seul espoir s’appelle Lewis, le plus puissant des gardiens. Malheureusement, lui aussi a tenté d’échapper au Conseil mondial des gardiens faisant de lui l’homme le plus recherché du monde. Et sans Lewis, les chances de survie de Joanne fondent comme neige au soleil… Elle parcourt à toute vitesse les routes des États-Unis dans sa Mustang à sa recherche, en espérant qu’il puisse l’aider, tout en essayant d’échapper à la tempête qui veut sa peau…

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Quand j’ai vu que ce roman était le gagnant du sondage pour la LCD organisée par Galléane sur Livraddict, j’ai eu envie de le découvrir. La quatrième de couverture était très tentante et je voulais en savoir plus.

 

L’histoire est sympa mais je n’ai pas avancé très vite dans ce premier tome car il y a du positif et du négatif. La première chose qui m’a dérangée est la longueur des chapitres. Je n’ai rien contre les longs chapitres mais là trop c’est trop, les cinq chapitres pour plus de 300 pages m’ont énormément fait trainer dans ma lecture.

Arrivée à la fin du premier chapitre, je me suis demandée si j’allais arriver à continuer ce roman car il y a beaucoup trop de descriptions à mon gout.

 

Finalement, je ne regrette pas de l’avoir lu jusqu’à la fin car, plus on avance dans l’histoire, plus l’écriture de l’auteure devient fluide et agréable.

L’action, les rebondissements et le suspense sont au rendez-vous pour notre plus grand bonheur.

 

Et puis, j’ai trouvé cette histoire d’éléments vraiment très originale. Ca change énormément des histoires Bit-Lit que j’ai pu lire jusque maintenant.

 

Au niveau des personnages, à part Joanne qui est notre héroïne principale, les autres ne m’ont pas vraiment touchés.

J’ai beaucoup apprécié le fait que Joanne ait du caractère mais, malgré tout, il m’a manqué un petit quelque chose que je ne saurais définir.

J’aurais aimé en savoir plus sur Lewis. Ce personnage à l’air intéressant et je trouve dommage qu’on en sache aussi peur sur lui dans ce premier opus.

 

En bref, après un départ assez laborieux, j’ai passé un bon moment avec ce premier tome du gardien des éléments. Je me rends compte que je me suis beaucoup plus attachée à la mythologie et à l’histoire qu’aux personnages.

J’ai hâte de découvrir la suite et j’espère juste que dans le tome suivant les chapitres seront un peu plus courts.

 

Vous pouvez également retrouver les avis de Galleane, SimiEnjoyBooks, harmo20, reveline, vivivamp qui l'ont lu dans le cadre de cette lecture commune.

Publié dans Bit-Lit, Lecture commune

Partager cet article

Repost 0

La septième vague (Daniel Glattauer)

Publié le par isa1977

 

!!!! Risque de spoilers pour ceux qui n'ont pas lu "Quand souffle le vent du nord"!!!

 

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Souvenez-vous, il y a quelques temps, j’avais lu « Quand souffle le vent du nord » pour une LC et j’avais passé un très bon moment. Quand j’ai vu que Mysweetlies organisait une lecture commune pour « La septième vague », je n’ai donc pas hésité un instant car j’étais curieuse de connaître la suite de cet échange de mail.

 

Quand, je suis arrivée à la fin du premier tome, je me suis posée la question : «Une suite est-elle vraiment nécessaire ? ». En ayant terminé « La septième vague », je trouve que non car tout le charme et toute la magie de « Quand souffle le vent du nord » ont disparus.

 

Mon avis sera donc assez mitigé car je n’ai pas vraiment trouvé ce roman à la hauteur du premier. La seule chose qui m’a poussé à le lire jusqu’à la fin  est de vouloir savoir ce qu’allait devenir la relation Léo-Emmi. Ce ne sont même pas les personnages qui m’ont intéressée mais simplement le côté relationnel.

Autant dans le premier tome, j’étais énormément attachée à Léo et à Emmi, dans cette suite, je les ai trouvés sans intérêt et ils m’ont ennuyée.Je n’ai pas ressenti cet effet de surprise que j’avais eu au début de leur relation et j’ai trouvé que tout devenait beaucoup trop prévisible entre eux.

J’ai eu cette impression à certains moments que tout était répétitif et que l’auteur tournait en rond.

Je n’ai pas accroché non plus à la fin que j’ai trouvée très agaçante alors que je trouvais celle de « Quand souffle le vent du nord » très belle.

 

En bref, comme vous l’aurez compris, même si je l’ai lu jusqu'au bout ce roman est une grosse déception pour moi et j’aurais vraiment préféré que l’auteur en reste au premier tome avec sa superbe finale.

 

Vous pouvez également retrouver les avis de mysweetlies , Ask et Flo tousleslivres  qui l'ont lus dans le cadre de cette LC.

 

J'ai également lu ce livre dans le cadre du challenge "Lire en thème" sur le thème des sagas entamées organisé par ma choupette Hyly.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Un hiver avec Baudelaire(Harold Cobert)

Publié le par isa1977

                                           

           

 

Sa femme l'a mis dehors, son CDD n'est pas prolongé. Philippe est happé dans une spirale infernale et passe de l'autre côté de la barrière sociale: SDF, confronté à la dure loi de la rue, faite de solitude, de honte et de violence. 

Jusqu'au jour où il rencontre Baudelaire. Grâce à cet inénnarrable compagnon d'infortune, et avec l'aide d'un vendeur de kebab, d'une riche veuve et d'une dame pipi, il réussit à remonter la pente. Et à retourner dans une vie normale.

Plongée sans fard dans le quotidien des plus, Un hiver avec Baudelaire, en mêlant romanesque et réalité sociale, poésie et âpreté, nous rappelle à quel point est précaire l'équilivre qui régit nos vies.

Qu'est-ce que j'en pense?

Souvenez-vous, il y a peu, j’avais eu un énorme coup de cœur pour « Au nom du père, du fils et du rock’n’roll ». Je n’ai donc pas pu m’empêcher de me jeter sur « Un hiver avec Baudelaire » quand je l’ai vu dans les rayons du Furet du Nord.

La quatrième de couverture de ce roman me tentait énormément et je n’avais qu’une hâte, le commencer.

 

J’avais un peu peur d’être déçue car j’avais placé la barre très haut suite à mon précédent coup de cœur pour Harold Cobert. Mais, finalement, j’ai été totalement conquise et cette petite merveille est un très gros coup de cœur qui m’a énormément touchée.

 

Une fois la première page tournée, il m’a été très difficile de poser ce bouquin tellement j’étais happée par la magnifique écriture de l’auteur. Grâce aux courts chapitres et à l’histoire entrainante, on ne voit pas les pages se tourner.

 

Ce livre nous parle bien de l’hiver mais la saison à laquelle on lit n’a pas d’importance car il est comme un rayon de soleil et nous adresse un sublime message d’espoir.

 

A travers cet écrit, Harold Cobert nous fait comprendre que, même si la vie est très difficile, il y a toujours un moyen de s’en sortir et que c’est très important de croire constamment en un avenir meilleur. En refermant « Un hiver avec Baudelaire », je n’ai pu m’empêcher de penser à la chance que j’avais de pouvoir manger tous les jours à ma faim et d’avoir un toit sur la tête. Je me suis également rendue compte combien la vie dans la rue est beaucoup plus dure et effrayante qu’on ne peut se l’imaginer.

 

Au niveau des personnages, Philippe est très attachant et émouvant, on a envie de le secouer pour qu’il s’en sorte.

J’ai également beaucoup apprécié Bébert le Berbère et Fatima car ce sont deux protagonistes très importants dans la vie de Philippe.

J’ai eu un gros coup de cœur pour Baudelaire car à travers ce chien on se rend compte combien les animaux sont intelligents et sont de très bons amis pour l’être humain.

 

Quant à la fin, je ne sais quoi vous en dire car on se sent heureux de voir Philippe remonter la pente et s’en sortir mais en même temps elle m’a mis les larmes aux yeux. Je ne suis pas très claire car je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler mais si, ceux qui ont lu « Un hiver avec Baudelaire » veulent en discuter ce sera avec plaisir.

 

Pour terminer ma chronique, je tiens à dire un grand bravo à Harold Cobert qui reverse une partie des droits d’auteur de ce livre au Fleuron Saint-Jean.

Quant à moi, depuis que j’ai lu cette petite merveille, je ne vais plus acheter mes livres d’occasion à Emmaüs dans le même état d’esprit et je suis fière d’y aller.

 

En bref, si vous ne connaissez pas encore l’écriture d’Harold Cobert, je ne peux que vous conseiller de vous lancer car cet auteur a une plume magique qui a déjà réussit deux fois à plus que me conquérir.

 

J'ai lu ce roman en LC avec Erika 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Quand souffle le vent du nord (Daniel Glattauer)

Publié le par isa1977

                                                    

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Ca faisait un moment que la quatrième de couverture de ce roman me tentait, j’ai donc été super contente quand mon chéri l’avait dans les mains en rentrant de Cash Converters. D’ailleurs, je peux vous dire qu’il n’a pas passé beaucoup de temps dans ma PAL tellement j’étais impatiente de le commencer.

 

Une fois plongée dans ce roman épistolaire, j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher tellement j’ai été happée par l’histoire. A chaque fois, je me disais « Encore un petit mail et je ferme le livre pour l’instant » mais c’était très difficile. Je n’ai pas vu les pages se tourner, je me suis laissé embarquer dans cet échange de mails et à aucun moment je n’ai eu le temps de m’ennuyer. Le style de l’auteur est complètement addictif et très fluide.

 

Les liens qui se créent entre nos deux protagonistes Emmi et Léo sont très agréables à découvrir. Ils sont tous les deux très attachants et on a toujours envie d’en savoir plus sur la manière dont leur relation va évoluer. A certains moments, ces deux personnages m’ont fait sourire et à d’autres ils m’ont émue.

 

La façon dont cet échange commence et dont nos personnages sont amenés à être en  contact est très originale.

 

En bref, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Emma et Léo et j’ai hâte de lire « La septième vague » pour découvrir ce qu’il va leur arriver. Si vous n’avez pas encore lu « Quand souffle le vent du nord », et que vous aimez les romans épistolaires je ne peux que je vous conseiller de découvrir cette magnifique histoire.

 

Vous pouvez également retrouver les avis de mysweetlies, Panthère, ASk, petitepom, Chtitepuce et Les chroniques d'Arwen qui l'ont lu dans le cadre de cette LC.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Anita Blake, tome 1: Plaisirs coupables (Laurell K. Hamilton)

Publié le par isa1977

                                              

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Ca faisait un moment que ce roman était dans ma PAL. J’avoue que j’avais quelques appréhensions en le commençant car, au moment où j’avais abandonné Merry Gentry, certaines personnes m’avaient dit qu’Anita Blake et Merry Gentry étaient identiques. J’ai donc longtemps hésité avant de commencer ce premier tome et je suis bien contente de m’être inscrire à cette lecture commune et d’avoir franchi le pas car Merry et Anita n’ont rien à voir du tout ensemble.

 

Le style de l'auteure est plaisant, fluide et très entrainant. Une fois qu'on a ouvert ce premier tome, on a du mal à le lâcher tellement on est impatient de savoir comment l'histoire va se dérouler.

 

Dans ce premier tome, Laurell K. Hamilton pose les bases de la série et nous présente les différents protagonistes mais il y a aussi beaucoup d’action, de rebondissements  et de surprises ce qui fait qu’à aucun moment je ne me suis ennuyée.

 

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup apprécié le caractère d’Anita, note héroïne principale. Le fait que l’histoire soit racontée du point de vue de notre exécutrice nous permet de nous sentir plus proche d’elle et de nous plonger dans l’action. Anita m’a un peu rappelé Buffy qui est une héroïne que j’aime beaucoup.

 

J’ai également beaucoup apprécié le vampire Jean-Claude et oui j’ai succombé à son charme et j’ai hâte de savoir ce qu’il va devenir dans la suite de la saga. Par contre, il y a juste une petite chose qui m’a dérangé c’est son prénom, j’ai du mal à imaginer un vampire avec un tel prénom.

 

Quant aux autres protagonistes, ils sont également très intéressants et ils apportent tous leur petite touche personnelle à l’histoire.

 

Les différentes créatures que l’on peut rencontrer et découvrir tout au long de cet ouvrage sont vraiment très intéressantes. Au départ, je ne m’attendais qu’à trouver des vampires et j’ai été très agréablement surprise de retrouver des goules, des lycanthropes ainsi que d’autres créatures diverses qui sont très bien imaginées.

 

 

En bref, je ne regrette pas du tout d’avoir laissé sa chance à Anita Blake et j’ai hâte de lire le deuxième tome pour connaître la suite des aventures de notre héroïne et de savoir ce qu’il va se passer pour nos différents protagonistes.

Anita a réussi sa mission de me réconcilier avec Laurell K. Hamilton.

 

 

Vous pouvez également retrouver les avis de FreelfeSamlor, harmo 20, yuya 46L.J. Duhrel  et Lilichat qui l'ont lu dans le cadre de cette lecture commune.

Publié dans Lecture commune, Bit-Lit

Partager cet article

Repost 0

Gone, tome 1 (Michael Grant)

Publié le par isa1977

                                          

Imaginez. En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser.Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d'euphorie, les enfants doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

Comme ça faisait un moment que la quatrième de couverture de ce roman me tentait, j’en ai donc profité pour m’inscrire à cette LC organisée par Galléane.

Une fois inscrite à cette lecture commune, je n’avais qu’une hâte, c’était de le commencer car ce résumé très intrigant me donnait envie d’en savoir plus sur l’histoire. Ensuite, je dois bien avouer que tous les avis positifs qui circulent sur la blogo sont également responsables de mon désir de découvrir ce bouquin.

 

Finalement, cet ouvrage n’a pas du tout été à la hauteur de mes espérances et je l’ai abandonné au bout de 25%. Je n’arrivais pas à accrocher aux personnages ni à l’histoire, j’ai essayé de tenir bon en me disant que le début était peut-être un peu laborieux et que la suite allait finir par m’intéresser mais ça a été tout à fait le contraire plus j’avançais plus je peinais.

Au niveau des différents protagonistes, je dois dire que je les ai trouvés trop nombreux et c’est peut-être ça qui m’a empêché de m’y attacher.

 

Pourtant, malgré tout ce négatif, je reste convaincue que l’idée de fond est excellente et je me dis que ce n’était peut-être pas le bon moment pour moi de lire cet ouvrage et que je devrais redonner une seconde chance à ce début de saga dans quelques temps.

 

Il y a quand même une chose que j'ai énormément appréciée. C'est cette idée de compte à rebours au début de chaque chapitre, je trouve que l'auteur a eu une idée géniale.

 

En bref, comme vous l’avez vu mon avis sur ce début de saga est assez négatif mais j’hésite à lui redonner une seconde chance.

 

Vous pouvez également trouver les avis de Galléane,  Clédesol, Alison Mossharty, DexReveline et SnowWhite qui l'ont également lu dans le cadre de cette lecture commune

Partager cet article

Repost 0

Je l'aimais (Annna Gavalda)

Publié le par isa1977

http://img19.imageshack.us/img19/484/aimais.jpg

     Parce que sa belle-fille est maheureuse, Pierre Dippel, soixante-cinq ans, décide de l'emmener à la campagne.

Parce qu'elle ne se nourrit plus, il décide de l'emmener à la campagne.

Parce qu'elle n'arrête pas de pleurer, il va chercher du bon vin à la cave.

Malgré tout ça, malgré le bordeaux et le boeuf carottes, elle continue de gémir, il décide d'aller se coucher.

Et puis, finalement, non. Il revient. Il s'asseoit à côté d'elle et se met à lui parler. Pour la première fois, il parle. De lui. De sa vie. Ou plutôt de ce qu'il n'a pas vécu.

Cette histoire est donc la confession d'un homme dans une cuisine. Ca n'a l'air de rien et pourtant, tout est dit. Tout est là. Nos doutes, notre ironie et notre tendresse, le tapage de nos souvenirs et "la vie comme elle va"...


Qu'est-ce que j'en pense?

      C’est le troisième roman que je découvre d’Anna Gavalda. Comme j’avais beaucoup aimé les deux premiers bouquins que j’avais lus de l’auteure, j’ai sauté sur l’occasion de sortir celui-ci de ma PAL pour en faire une LC avec ASK.

 

La quatrième de couverture de cet ouvrage me tentait beaucoup et me laissait présager que j’allais aimer ce bouquin autant que mes deux précédentes lectures de l’auteure.

« Je l’aimais » se laisse lire mais j’en attendais beaucoup plus. A certains moments, je me suis ennuyée. Heureusement, c’est un petit roman qui se lit très vite sinon je pense que j’aurais eu de la difficulté à arriver à la fin.

 

Au départ, je pensais qu’on allait plus suivre l’histoire de Chloé et j’avais hâte d’en savoir plus sur elle. Mais, au final, elle n’est pas tellement exploitée et elle passe au second plan après son beau-père, Pierre. J’ai été un peu déçue, j’aurais voulu qu’elle reste le personnage principal.

 

Malgré cette petite déception, j’ai eu du mal à lâcher ce bouquin car une fois que j’ai été plongée dans l’histoire de Pierre, j’étais impatiente d’en savoir la fin.

 

En bref, comme vous avez pu le voir, « Je l’aimais » m’a un peu déçue par rapport à mes deux précédentes lectures d’Anna Gavalda. Peut-être que ce n’était pas le moment ou que j’en attendais trop. Enfin, une chose est certaine, c’est que j’ai encore d’autres livres de l’auteure dans ma PAL et je ne vais pas tarder à les sortir.

 

J'ai lu ce bouquin dans le cadre d'une lecture commune avec ASK dont vous pouvez trouver l'avis ici.

 

http://hylyirio.files.wordpress.com/2012/07/grande-bannic3a8re.jpg?w=640&h=291

 

J'ai également lu ce livre dans le cadre du challenge "A la découverte de vos incontournables" qui se déroule chez ma choupette Hylyirio.

 

Partager cet article

Repost 0

Twilight, tome 1 : Fascination (Stephenie Meyer)

Publié le par isa1977

http://img13.imageshack.us/img13/563/twilight1jt.jpg

Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes? A la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est plus humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Qu'est-ce que j'en pense?

Ca faisait un bon moment que ce premier tome était dans ma PAL. Et non, moi qui aime les vampires, je n’avais pas encore lu Twilight. Avec l’énorme succès de cette série, je me suis enfin décidée à le lire histoire de me faire ma propre opinion sur ce premier tome.

 

Au départ, j’avoue que j’ai eu un peu de difficulté à accrocher. Pendant les 50, 60 premières pages, je me suis ennuyée et j’ai trouvé l’histoire assez banale. Heureusement, ces premières pages sont vites passées et un évènement est survenu et, tout a changé, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce bouquin.

 

Ce roman se lit finalement très vite grâce au style simple, fluide et attrayant de l’auteure.

 

Je trouve juste dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’actions dans ce premier tome et qu’elle tarde tant à arriver mais je me dis que, peut-être que dans le deuxième, elle sera plus présente.

 

Les descriptions de la ville de Forks sont très bien faites et on n’a aucun mal à s’imaginer les décors et le climat de ce lieu.

 

Au niveau des personnages, j’ai aimé suivre l’histoire à travers Bella et je me suis sentie directement assez proche d’elle. C’est une jeune fille très attachante et, ce qui m’a énormément plu chez elle c’est sa simplicité.

Par contre, la chose que j’ai eue du mal à accepter  est le fait qu’elle appelle son père Charlie. (C’’est peut-être moi qui accorde beaucoup d’importance à un détail mais je trouve que c’est un manque de respect envers les parents de les appeler par leur prénom.)

Bien sûr nous avons également Edward. J’ai beaucoup apprécié ce jeune homme et son côté mystérieux.

Jacob est lui aussi très intéressant et j’espère en apprendre encore plus sur lui dans le deuxième tome.

 

En bref, je ne regrette pas du tout d’avoir sorti ce premier tome de ma PAL et je ne vais pas tarder à en sortir le deuxième pour découvrir la suite des aventures de Bella et d’Edward.

 

J'ai lu ce roman dans le cadre d'une LC avec ASK dont vous pouvez trouver l'avis ici.

 

Partager cet article

Repost 0

The Lying Game, tome 1 : Tu es moi (Sara Shepard)

Publié le par isa1977

http://img717.imageshack.us/img717/6453/thelyinggame1.jpg

 

Deux jumelles que tout sépare.

Une disparition mystérieuse.
Un jeu diabolique et dangereux.
Qui pourra en sortir indemne ?

 

Qu'est-ce que j'en pense?

      Pour commencer ma chronique, j’ai envie de vous parler du titre et de la couverture de ce bouquin que je trouve vraiment très bien adaptés à l’histoire.

 

Quand j’ai commencé ce livre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre mais sa quatrième de couverture très mystérieuse m’a énormément intriguée.

 

Au départ, j’ai eu un peu de difficulté car je me suis sentie un peu perdue entre Sutton et Emma.

Mais ça n’a pas duré très longtemps, une fois que je suis entrée  dans l’histoire, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce bouquin tellement il est addictif.

J’ai adoré le concept de découvrir Emma à travers les yeux de sa sœur jumelle Sutton.

Tout au long du roman, on se pose des questions sur l’entourage de Sutton et on se demande qui est coupable et innocent.

 

A travers son style simple et fluide, l’auteure a su faire passer un univers très oppressant et complètement imprévisible.

 

Au niveau des personnages, j’ai trouvé Emma très attachante et très courageuse. J’ai beaucoup apprécié sa grande sensibilité. Quel plaisir de pouvoir ressentir les émotions en même temps qu’elle tellement on se sent proche d’elle.

Elle est tout à fait l’opposé de sa sœur jumelle, Sutton, qui est très égocentrique et manipulatrice et qui je l'avoue m'a bien souvent agacée.

Quant aux autres protagonistes, ils sont tous également très bien ficelés et ils ont tous une place importante dans l’histoire.

 

Quand je suis arrivée à la fin, je n’ai eu qu’un seul regret c’est de ne pas avoir directement le tome 2 pour continuer. J’ai tellement hâte de connaître la suite des aventures de nos deux sœurs jumelles.

 

En bref, j’ai passé un très bon moment avec ce premier tome et  cette saga fait partie de celles que je continuerai en 2013. Je pense que je vais même me laisser tenter pour découvrir la série.

 

J'ai lu ce bouquin dans le cadre d'une LC avec ma choupette Hyly dont vous pouvez trouver l'avis ici.

Partager cet article

Repost 0

Kara Gillian, tome 1 : La marque du démon (Diana Rowland)

Publié le par isa1977

 

http://img843.imageshack.us/img843/846/karagillian1.jpg

 

 

Flic et invocatrice de démons, Kara Gillian est chargée d'enquêter sur une série de Ram est un jeune gamin des rues qui rêve de devenir quelqu’un. Lorsqu’il remporte la loterie du jeu « Qui veut gagner un milliard de roupies », la production le soupçonne d’escroquerie. Le jeune homme replonge dans l’histoire de sa vie, et au fil de multiples rencontres, il nous apprend que la chance sourit parfois aux plus audacieux…sans le vouloir une créature d'une beauté surnaturelle dont le contrôle lui échappe. Kara n'a plus droit à l'erreur, d'autant plus qu'un agent du FBI soupçonneux surveille ses moindres faits et gestes.

 

Qu'est-ce que j'en pense?

 

Avant de commencer ma chronique, je tiens à remercier Galléane pour l’organisation de cette LC car je pense que sans elle, je serais passée à côté d’une série bien géniale.

 

 

J’avoue que la quatrième couverture de ce premier tome me tentait beaucoup mais je ne m’attendais pas à accrocher autant. Et oui, Kara Gillian est une histoire bien originale avec des démons. C’est la première fois que j’ai l’occasion de lire un roman qui parle de ces créatures et ça me plait énormément.

Je peux vous annoncer un coup de coeur pour ce début de saga.

 

Dès les premières lignes, on se retrouve plongé dans l’ambiance. L’auteure ne perd pas de temps et nous met directement dans le bain.

« J’entendis l'intrus entrer chez moi. Malheureusement, le démon apparut au même instant. »

 

Une fois que j’ai eu commencé ce bouquin j’ai eu du mal à le reposer tellement j’ai été happée par l’histoire. Bon j’avoue qu’au début à la première scène d’amour, j’ai eu un peu peur que l’amour prime sur l’action mais, finalement, c’est tout à fait le contraire.

 

C’est avec plaisir que j’ai découvert, au fil des pages, les différentes sortes démons et la façon de  les invoquer.

 

L’enquête est vraiment très bien très bien menée et les scènes de crime très bien imaginées. On ne peut plus s’empêcher de suivre Kara sur la trace du tueur car on a envie d’en savoir plus. 

 

Dans ce premier tome, on découvre directement Kara enquêtrice et invocatrice et on apprend à la connaître sous les deux aspects que j’ai vraiment adoré. Elle est très attachante car on la sent très impliquée malgré qu’elle soit débutante. Elle sait être très drôle et en même temps très sérieuse quand il le faut.

 

Ryzkhal est aussi très agréable à découvrir. J’ai beaucoup apprécié la façon dont ce démon fait son apparition et je l’ai trouvé très intrigant.

Quant à Ryan, j’ai adoré la façon dont il protége Kara et l’aide dans son enquête.

Bien sûr, il ne faut pas oublier Tessa qui est la tante de Kara et qui joue un rôle important auprès de sa nièce, elle est toujours là pur l’aider et la conseiller.

 

La fin est vraiment une très agréable surprise parce jamais je ne me serais imaginée de l’identité du coupable. Tout au long de ce bouquin, l’auteure m’a menée en bateau et donné de fausses pistes. Cette fin est très riche en révélation et m’a donné envie de continuer cette série.

 

En bref, si vous avez envie de vous laisser tenter par les démons, cette saga est pour vous n’hésitez plus. Quant à moi, après un coup de cœur pour ce premier opus j’ai hâte de retrouver nos différents personnages dans le tome 2.

 

Vous pouvez trouvez les avis de Karline, Alexielle, Simi, Benjamin, Mycoton, Galleane, ASK et Livromaniac qui l'ont également lus dans le cadre de la lecture commune.


 

http://hylyirio.files.wordpress.com/2012/11/image39.png?w=640

 

 

Comme ce livre est un coup de coeur je le fais rentrer dans le cadre du "Challenge Lire en thème" organisé par mon amie Hylyirio.

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>